25 juin 2014

[Chronique] Alizée - "Blonde" jusque dans sa musique !

« Pour se moquer de tout, faut-t’il être fou ? »

A L I Z E E   -   L A   B R U N E   S O U S   L A   B L O N D E

Artistes5

Après sa victoire dans l’émission « Danse Avec Les Stars 4 » en fin d’année dernière, Alizée, dévoile aujourd’hui son nouvel album, « Blonde » !

Alizée, pour tout le monde c’est la lolita des années 2000. Une lolita couvée par Mylène Farmer et Laurent Boutonnat qui lui ont permis de vendre des millions de disques dans le monde ! Rien que ça. Oui mais voilà, en 2004, après sa première tournée, la chanteuse décide de prendre son envol. Elle sort alors 3 albums, en 2007, 2010 (le très réussi Une Enfant Du Siècle) et le dernier en date, 5 en mars 2013. Si Psychédélices  en 2007 a séduit 50 000 acheteurs français (et 230 000 dans le monde), les deux albums suivants n’ont pas dépassés les 10 000 ventes dans l’hexagone. Bref, c’est le creux de la vague. Jusqu’en septembre 2013 où Alizée participe à un concours de danse sur TF1, l’emporte (et remporte son partenaire de danse, aussi) et obtient une nouvelle popularité. C’est donc le moment de revenir, à peine plus d’un an après son cinquième album.

Cet album,  Blonde  porte le nom du premier single extrait, un hymne à la blondeur. Ça vole haut donc. Mais bon, c’est frais et entrainant, c’est le « Et Alors ! » d’Alizée, le titre qui relance une carrière. Oui mais … Non (Tiens, ça nous rappelle une certaine rouquine), le titre ne décolle pas, c’est un presque-échec. Qu’importe, malgré cet hymne capillaire qui ouvre l’album, on poursuit l’écoute avec plaisir ! « K.O » est donc le second titre de l’album, un titre très alizéen, un peu gamin et très copié sur « Boxing Club », titre présent sur son précédent album, mais on adore le refrain : « Mohammed Ali, j’ai pas peur de lui, moi je boxe dans la même catégorie ! » C’est dit.

« Alcaline » commence, c’est le second single extrait de l’album. Un titre très aérien, un peu old-school sur le refrain, très frais et plus écoutable que « Blonde » ! Les deux titres suivants sont agréables à écouter, les chœurs de Pascal Obispo sur « Seulement pour te plaire » apportent un côté un peu mystérieux à ce titre doux. Et là, c’est le drame … « Bi » démarre, si la musique est bonne, les paroles sont enfantines, à la limite du cliché permanent, c’est facile, ça veut juste faire du buzz, mais c’est du vent. « Mon Planeur » ne sauve pas vraiment les meubles au niveau des paroles. C’est gnan-gnan à souhait. Cependant, la voix fargile d’Alizée est très belle, elle nous berce doucement. Puis Ysa Ferrer intervient dans cet album ! Ah non, pardon, c’est toujours Alizée ! Mais force est de constater que « Ce Qui Tue L’Amour » pourrait très bien être extrait du répertoire de notre Lady Gaga du marais avec sa pop cheap ! La blague suivante est « Tweet », une très bonne instru, vraiment. Mais alors les paroles, une fois de plus … On se laisse tout de même séduire par le rythme up-tempo de ce titre facile.

« Dois-je entrer dans sa danse, dans sa bulle ? »

Artistes6

Et puis vient une bombe, un single évident : « Charles Est Stone » ! Vous aurez remarqué le jeu de mot avec « charleston », célèbre danse des années 30 ! D’ailleurs, l’influence de ces années-là sont retranscrites à merveille dans l’instrumental de la chanson, agrémenté de beat très moderne rendant le titre addictif à souhait ! C’est mon coup de cœur de l’album ! Un hommage ? Un duo ? Non, « Mylene Farmer » n’est rien d’autre qu’un titre écrit par Pascal Obispo sans rapport direct avec Mylene et Alizée (dommage, ça aurait pu être drôle). C’est juste l’histoire d’une femme vivant avec un fan inconditionnel de l’interprète de « Libertine », le tout sur un rythme très up-tempo, taillé pour les clubs ! Le dernier titre de l’album, « Plus De Bye Bye » a été écrit pour Grégoire Lyonnet, le compagnon d’Alizée. Rien de particulier à dire sur ce titre. Désolé.

En bref, on est face à un bon album adolescent. Sauf qu’après les perles qu’ont étés « Une Enfant Du Siècle » (album éléctro-pop) et « 5 » (pop symphonique), bah on est franchement déçu au niveau de la recherche artistique. La plupart des titres étant montés de la même manière … Et puis les paroles … A quoi ça sert de prendre des paroliers comme Zazie ou Pascal Obispo pour nous servir des mots dignes de Keen’V (après cuite) ? C’est vraiment dommage … Mais c’est un bon album, il respire la bonne humeur et l’été ! On retiendra « Alcaline, « Charles Est Stone » et « Mylene Farmer », mais c’est avec un petit plaisir malsain qu’on écoutera régulièrement cette galette pop-acidulée (comme à la belle époque !) dans nos écouteurs, prenant soin de cacher l’écran de notre Ipod dans le tram. Parce-que, finalement, Alizée c’est notre plaisir coupable, et que malgré tout, on l’aime notre petite lolita !

Nikolas. 


Commentaires sur [Chronique] Alizée - "Blonde" jusque dans sa musique !

    Salut,
    Personnellement, je ne suis pas fan du tout. Alizée a beaucoup changé et ce style ne lui va pas beaucoup. Son nouvel album ne sera pas un succès selon moi.

    Posté par Farid, 01 juillet 2014 à 19:28
  • Dommage...

    Dommage d'avoir évolué vers un style plus mature pour retomber sur des textes si légers.

    Posté par Samuel-Frédéric, 12 septembre 2014 à 15:48
Poster un commentaire